Introduction à la Révolution

Depuis le début des contestations populaires libanaises en octobre 2019, « La Révolution » est à la bouche de tous et toutes. Cependant, beaucoup d’amalgames, de confusions et de mauvaises interprétations tournent autour de ce terme. Ainsi, son concept est aujourd’hui largement mal employé, ce qui explique, en partie, l’inefficacité actuelle des manifestations, encore trop jeunes pour être formellement qualifiées de « Révolution ».

Étymologiquement, le vocable « révolution » vient du latin “revolutionem“, formé à la fois de la racine “volv-” signifiant rouler, et du préfixe “re-“, indiquant un retour en arrière. Ce mot indique donc un recommencement, l’action de sortir de sa trajectoire habituelle, voire de renaître. Corrélativement, en arabe, ” الثورة ” désigne l’action de sortir, ” الخروج “. Ce n’est qu’en 1660, lors de la restauration de la monarchie anglaise, qu’il a été utilisé pour la première fois dans son sens commun actuel, celui d’un mouvement politique ayant pour visée un changement brusque et radical dans les sphères politique, sociale et économique.

La transition entre les significations étymologique et récente de ce terme semble donc à première vue être subtile. Nonobstant, en se projetant par rapport au sens initial du terme, nous voyons bien que pour faire une Révolution, il faut tout d’abord sortir de sa trajectoire. Ce « sa » pointe au fait que la révolution commence par soi-même. Il faut nous remettre en question, comprendre ce qui ne va pas et identifier les objectifs à atteindre. Il est clair que l’acte majeur de la révolte ne débute qu’après la reconnaissance collective de la nécessité de se mobiliser afin d’aboutir au changement désiré. 

C’est en réfléchissant de la sorte que nous construisons une Révolution. C’est en sortant de ses propres illusions et en s’introspectant que tout cela est possible. Descendre dans les rues et crier « tout le monde a tort sauf moi » ? Ça n’est pas une Révolution. Descendre dans les rues et crier « j’avais tort » en est une. Les factions, les communautés, les « followers », … Qu’importent l’appellation, ces divisions populaires se manifestent contre tous les partis et seigneurs, à l’exception des leurs. Le triste résultat est qu’aujourd’hui, le peuple libanais en tant que nation ne se révolte contre personne. Une vraie révolte n’est possible que si chacun commence par se manifester contre ses propres seigneurs et son propre parti. Pour passer des « ses » à « ces », il suffit de remettre en question le « moi ». Pour triompher, il faut se reconnaître membre d’une nation libanaise.

Si une partie des Libanais est consciente que les partis actuels ont mené à la misère dans laquelle nous nous trouvons, ces derniers possèdent toujours des bases populaires et des supporters au sein du peuple. Ces bases sont construites sur trois fondements principaux : l’idéologie religieuse, la dépendance financière (exploitation de la pauvreté), ainsi que le clientélisme (« cancer » du système). Or, aucune religion n’accepte qu’un seigneur fasse vivre son peuple dans la misère, aucun dirigeant ne peut garantir de l’argent à ses partisans en cette crise économique, et le système qui fut jadis propice au clientélisme est en train de disparaître. 

J’incite donc tout individu qui soutient continûment l’oligarchie au pouvoir à sortir de sa trajectoire coutumière, remettre ses acquis en perspective, et rejoindre la Révolution. Le discours « mon parti n’est pas le pire » ne mènera strictement à rien, car bien que cela puisse être vrai, ce n’est pas en nous comparant au pire que nous devenons meilleurs. Pour progresser, il faut sortir du cercle vicieux mis en place par nos dirigeants, cesser de nous disputer et rebâtir.Ahmad ABOU DAYA
Décembre 2020

Politique/Politics

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: