L’architecture et la musique

Cet article, rédigé par Albert Assy, est un extrait d’un projet général effectué par Albert Assy et Myriam Godressi dans le cadre de leurs études d’architecture à l’Académie Libanaise des Beaux-Arts. Le projet complet est disponible au téléchargement à la fin de l’article

Dessin réalisé par Albert Assy

L’architecture est un art qui contribue à l’expression concrétisée de la dimension spirituelle de l’Homme. Elle englobe donc à la fois un pouvoir cathartique et stimulateur de la réflexion, assurant de cette manière un échange permanent entre l’architecte, l’observateur et la création en elle-même.

Pour commencer, il serait pertinent de s’intéresser au rôle le plus commun de l’architecture ; la construction. Dans la conception d’un projet, que ce soit celui d’un bâtiment ou d’un objet quelconque, l’architecture vient toucher aux aspects les plus importants. En effet, c’est l’architecte qui conçoit la fonctionnalité, couplée au jeu du design et aux contraintes de l’environnement qui s’imposent. Il serait même judicieux de dire que tout projet de création est un projet architectural, et à cette architecture s’ajoutent d’autres composantes, indispensables certes, mais incapables de mettre en œuvre le projet par elles-mêmes. Ainsi, le rôle de l’architecture, au-delà de la construction, serait surtout de créer.

L’architecture détient une mission simple et directe ; elle vise à faire parvenir un message, une idée, une mise en commun de visions différentes. Beaucoup ignorent la véritable raison d’une architecture si recherchée de nos jours, or il ne s’agit pas uniquement de bâtir des foyers séparés pour que l’Homme puisse s’isoler du monde et se retourner vers lui-même, mais aussi de mettre en relation les sociétés. En effet, l’architecture a pour but principal de mêler les interactions des individus dans une ambiance qui y est propice. Un architecte est un chef d’orchestre qui cherche à mettre en œuvre et à joindre plutôt qu’à créer des distances. De là une ironie assez expressive, l’architecture est l’art de construire des murs pour en briser d’autres. Ainsi, une communauté cohabitant dans un espace chaleureux qui invite aux échanges et à la conversation est une communauté changée ; d’où la réelle mission de l’art architectural.

Nous allons à présent nous arrêter sur cette notion qui dérive essentiellement de la mission de l’architecture, pour nous tourner vers l’impact de celle-ci sur l’Homme. 

Une création artistique, qu’elle relève de l’architecture ou de tout autre domaine des arts, exerce directement une certaine influence sur l’individu. Du point de vue de l’observateur qui est en position de réception, une œuvre d’art telle une construction architecturale, a d’abord  la capacité de réveiller les sensations. A travers cette perception exclusivement sensorielle, d’autres aspects de la personne seront stimulés, dont ses capacités morales de réflexion et sa dimension affective qui lui permet de réagir par le biais de ses sentiments. De cette manière, la création architecturale a pu avoir un effet sur la personne humaine.

Une autre forme d’expression artistique, qui rejoint essentiellement celle de l’architecture, est l’expression musicale. Nous allons alors nous pencher sur la conception artistique à travers la musique, son rôle principal, ainsi que son impact sur l’Homme.

La musique représente aujourd’hui la version la plus commune de la poésie moderne. 

La musique est une dimension nouvelle de l’Art, elle apporte à la vie de chacun de nous des expériences différentes et puissantes. 

La conception de la musique est très vaste et variée. Elle peut être définie comme une mélodie, soit l’assemblage de notes de musique et le son qui émane des tons musicaux variés. La musique, c’est aussi le rythme, la régularité et l’harmonie. Les compositions musicales ont chacune leur caractéristiques propres, le rythme ou le tempo, définit par les mesures des portées et la tonalité qu’elles dégagent, qu’elles soient en mineur ou en majeur. De plus, la musique prend souvent comme connotation  la sonorité ou les sons. On considère souvent tel bruit ou tel son comme étant une forme de musique.

La musique est très présente dans notre quotidien, elle est essentielle à l’homme. On peut considérer la musique comme nécessaire à la vie humaine dans la mesure où la musique est synonyme d’harmonie. Toute proportion harmonieuse a pour origine une mélodie. Qu’elle soit retrouvée dans l’art, dans l’architecture ou dans n’importe quel autre domaine, la musique  se fait toujours ressentir a priori et apporte un plus fondamental.

La musique affecte l’esprit humain et impacte fortement le psychique de l’Homme. Elle joue sur les sensations, les sentiments et fait croître en nous des émotions diverses. La musique est une expérience sensorielle et émotive. Il existe un écart important entre un entourage dépourvu de musique et un autre qui jouit de cette harmonie.

L’architecture a toujours été au service des sens de l’Homme. En effet, elle établit des concepts pour stimuler les sensations et créer des environnements particuliers. Son aspect transfigurateur confère à l’espace une ambiance tout à fait nouvelle. Nous nous intéresserons surtout à l’impact de l’architecture sur l’acoustique d’un milieu.

D’abord, la fonction acoustique d’un lieu est déterminée par les formes et matériaux qui le constituent. Prenons pour exemple l’architecture d’un opéra ou d’un théâtre, elle doit être conçue de façon à ce que les voix des acteurs soient perçues par tout le publique avec la même intensité ; pour cela, des ingénieries spécifiques se couplent à l’architecture, à l’urbanisme et au paysagisme sonore. Mais le rôle de l’architecture dans la sonorité ne se limite pas aux arènes dédiées à la musique. En effet, l’architecture d’un espace, quel qu’il soit, définit sa fonction sonore et permet ainsi de satisfaire les nécessités de la fonctionnalité. Un autre exemple serait l’acoustique d’une maison : elle doit être isolée des sons de l’extérieur avec un double ou triple vitrage et/ou des murs doubles renforcés par des isolants, ou tout simplement des poches d’air. Différentes salles aux fonctions acoustiques variées n’ont pas le même niveau d’isolement. Chaque espace demande une isolation précise et génère un son qui lui est spécifique. Tout cela contribue à l’établissement de l’ambiance requise. En 2015 Michael Kimmelman démontre que les gammes sonores de deux rues à Paris et à New York diffèrent radicalement. Il incorpore les sons enregistrés dans différents lieux dans son article, et donne au lecteur la possibilité de juger des différences par lui-même. Tous les éléments constitutifs d’un lieu participent à sa construction, que ce soit au niveau sonore ou autre. L’architecture vient harmoniser le tout.

L’architecture agit donc au service de la fonctionnalité sonore d’un espace, et lui acquiert un cachet qui lui est propre.

Les sons et les musiques, dépendamment du genre, affectent l’humeur. En effet, des études faites par Stephen Palmer et Karen B Schlass en 2015 montrent que différents sons peuvent être associés à différentes couleurs : face à plusieurs sons différents, les quelques personnes ayant pris part aux études menées ont pu coupler chaque extrait sonore à un concept visuel (Tableaux 1 et 2 page 14). Il s’agit des phénomènes de synesthésies : un état cérébral où l’individu cherche l’association des sens et éléments entre eux. A partir de là, différentes spéculations débattent sur l’intervention des sentiments et leur impact sur les sensations et l’inconscient. La conclusion est alors qu’il existe bien un lien entre sentiments et réflexes de synesthésie, vu que l’Homme cherche constamment à lier l’expérience vécue dans la chair au sentiment que celle-ci réveille dans l’esprit.

Ces associations des formes et des éléments s’expliquent par un concept commun qui est celui de l’harmonie. Elle accorde un aspect annobli à toute composition et représente la clé de la réussite d’un projet. Depuis la naissance de l’architecture, les architectes ont cherché l’inspiration dans la nature qui les entoure et dans son état d’équilibre et de plénitude. En effet, il existe un rapprochement entre le nombre d’or d’Euclide et les proportions du corps humain, ce qui permet de fonder les bases de l’équilibre architectural. Le Corbusier se base sur ce concept et contribue à démontrer l’importance des proportions dans la construction. Plus encore, l’importance de la forme colorée et son impact sur l’équilibre recherché. D’autres facteurs extérieurs peuvent jouer dans l’agencement des constructions, comme la culture et l’environnement.

Toute forme harmonieuse détient un aspect artistique, architectural et musical. Il existe un lien entre les différents domaines de l’art qui est la vision créative de l’artiste dont le rôle principal est d’harmoniser un tout. Les œuvres qui en résultent, en particulier sur le plan architectural, apportent un effet différent et unique à chaque observateur ; lui permettant de se les approprier dans une optique transformatrice et révélatrice.

Arts et Culture

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: